Procrastination : faire ou ne pas faire, là est la question…

photography of a woman sitting on the chair listening to music

 

Personnellement, je n’ai jamais trouvé ce mot très attirant… j’ai l’impression que par le simple fait de l’entendre, on sait déjà qu’il a une connotation négative & qu’il a mauvaise réputation… Bref, si la procrastination a déjà hanté votre passé & qu’il semble encore vouloir faire des ravages dans votre présent, je vous conseille de poursuivre votre lecture pour vous en débarasser !

Dans mon dernier article, j’ai fait mention du lien qui existe entre le perfectionnisme & la procrastination. En effet, une personne perfectionniste a tendance à se projeter trop souvent dans un futur négatif, ce qui lui fait croire que l’action qu’elle désire poser peut mal tourner et avoir des résultats désastreux ou pas à la hauteur de ses attentes. Par peur d’effectuer une action qui, peut-être, risque d’être sans succès, la personne en question préfèrera ne pas poser d’action du tout au lieu de commettre une erreur…

Voici deux exemples concrets dans lesquels vous pourriez vous retrouver:

Action souhaitée#1 : Commencer un blog

Pensées perfectionnistesJe n’ai pas d’expérience dans le domaine, je ne sais pas quoi écrire ! Et si les gens pensent que ce que j’écris n’a pas d’intérêt ? Et si personne n’est intéressé par mes sujets ? Je ne peux pas faire de fautes dans mes textes, si jamais j’en fait, on va rire de moi et on ne me prendra pas au sérieux ! Il faut que mes textes soient parfaitement écrits du premier coup ! Je ne suis pas inspiré en ce moment pour faire mon premier article, ce n’est pas le moment idéal pour commencer un projet comme celui-ci. 

Conclusion : Reporte la conception du blog à plus tard

Action souhaitée #2 : Faire de l’exercice

Pensées perfectionnistesJe n’ai pas de plan d’entrainement, donc je ne peux pas m’entrainer adéquatement. Je suis fatigué, ce n’est pas le bon moment, je ne pourrai pas performer à mon meilleur. J’ai mal à un orteil, vaut mieux remettre ça, car je ne pourrai pas faire tous les exercices prévus à mon programme. Je n’ai pas pu faire mon entrainement à l’heure que j’avais prévu, vaut mieux reporter à demain.   

Conclusion : Reporte l’entrainement à une autre journée

On comprend le principe ? Un perfectionniste vit dans la peur de faire des erreurs qui pourront le faire mal paraitre, du moins c’est ce qu’il croit… Est-ce que c’est vraiment le cas ? Soyons clairs, et vous le savez très bien, tout le monde fait des erreurs ! C’est totalement normal, humain, sain et nécessaire à l’accomplissement de ses buts !

Il est donc nécessaire afin de ENFIN passer à l’action d’avoir un changement de perspective. Je comprends très bien que ce n’est aussi facile que de seulement se répéter « dorénavant je n’ai plus peur de faire des erreurs ! » et tout est bien qui finit bien …  C’est un processus qui nécessite l’implantation de nouvelles habitudes qui feront leur effet à long terme, mais dites vous que c’est ABSOLUMENT possible. Ce n’est pas nécessairement facile, mais c’est quand même simple, reste seulement à devenir constant dans sa pratique !

Technique 01 : Devenir parfaitement constant vs avoir des résultats parfaits 

Cette technique met l’emphase sur le fait d’avoir une obsession autre que sur le résultat, mais bien sur l’application du processus. On ne parle pas ici de faire les choses parfaitement, mais bien de juste FAIRE les choses point ! Au lieu d’avoir comme objectif de commencer un blog qui est parfait, avec des articles sans fautes, des images qui sortent de l’ordinaire, des textes digne de grands écrivains… hum hum… très réaliste pour un débutant… Pensez à être parfaitement CONSTANT dans la publication d’article. Lorsqu’on décide de passer à l’action dans un domaine inconnu, il est important de reconnaitre que la QUANTITÉ sera plus importante que la QUALITÉ dans ce cas. Je m’explique… Il vaut mieux se lancer, écrire plusieurs articles, faire des fautes, apprendre de ses textes, se corriger, améliorer ses phrases & devenir meilleur de cette façon grâce à l’EXPÉRIENCE qu’on bâtit, que de vouloir écrire l’article le plus parfait qui soit et de le planifier pendant deux ans et demi pour finalement ne rien écrire, car la perfection n’existe pas…

ATTENTION ! je ne dis pas qu’il faut écrire des textes sans qualité… loin de là ! Il faut seulement diminuer son standard afin d’être capable de vivre & créer de l’expérience afin d’apprendre et devenir meilleur !

Grâce à cette technique qui met l’accent sur le processus, vous serez en mesure de passer à l’action afin de créer de l’expérience, ce qui vous rendra, bien sûr, meilleur dans ce que vous faîtes & vous permettra du même fait d’atteindre votre objectif.

Technique 02 : Tâche binaire vs Tâche analogue

Quelqu’un de perfectionniste est expert dans l’art de trouver tous les éléments qui pourraient mal tourner dans une situation. Il sera porté à juger ses actions selon la tournure des éléments considérés.

Ex: Anne n’estime pas son discours qu’elle vient de faire comme bon, car selon elle, elle n’a pas parlé assez fort au début, a eu un petit blanc de mémoire à la fin, a changer son texte en cours de route & a senti sa voix tremblée à quelques reprises. Par conséquent, Anne n’est pas heureuse, car selon ses standards, son discours n’a pas été un succès.

Cette façon de voir la tâche, avec une mentalité ANALOGUE, fait en sorte que la personne est préoccupée par la façon que la tâche a été effectuée (comment le discours s’est déroulé), pas si la tâche a été faite (se présenter pour faire le discours).  Une tâche analogue ne peut pas être performée de façon 100% parfaite ou 100% médiocre, le résultat se trouve entre les deux extrêmes. Si on prend l’exemple du discours, on peut faire quelques erreurs mais en général, on peut considérer le discours comme bon malgré tout. Contrairement à cela, une tâche fait avec une mentalité BINAIRE peut avoir un résultat parfait (c’est pourquoi elle séduit les perfectionnistes et ce, de façon positive!). On peut dire que la tâche a été effectuée avec succès ou non, il n’y a pas d’entre deux. Si tu accomplis la tâche = SUCCÈS, si tu ne l’a fait pas = ÉCHEC. On ne parle donc pas de comment la tâche a été effectuée, mais seulement du fait qu’on a passé à l’action ou non. C’EST TOUT.  On peut ainsi passer d’une mentalité analogue à binaire lorsque qu’on effectue une tâche :

  • Faire un entrainement au lieu de juger comment a été l’entrainement.
  • Écrire un article au lieu de juger comment l’article est écrit
  • Saluer une personne au lieu de juger comment on avait l’air lorsqu’on l’a salué

Avec ce changement de perspective, on célèbre plus souvent nos petits succès qu’on rumine sur les petites maladresses qu’on fait. Cela peut nous pousser à, justement, continuer à poser des actions et améliorer le rendement final entre temps. N’oubliez pas, plus on pratique une tâche, plus on apprend à la maitriser et meilleur on devient avec le temps ! Encore une fois, tout est une question de persistance & persévérance. 

Et voilà ! Avec ces deux techniques, il sera plus facile de vous rapprocher de vos rêves & vos objectifs sachant que vous pourrez, petit à petit, poser des actions qui vous permettrons de vous rendre loin dans votre cheminement personnel !

«Un bon plan exécuté violemment maintenant est meilleure qu’un plan parfait exécuté la semaine prochaine.» George S. Patton

* Pour plus d’infos sur le perfectionnisme : à lire How to be an imperfectionnist par Stephen Guise.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s